L’ensemble des millésimes LiDAR de l’Observatoire de la Côte Aquitaine sont désormais accessibles en téléchargement depuis la plateforme FTP de PIGMA

Données, Partenaires

19/06/2019

Afin de quantifier et qualifier ces évolutions, l’Observatoire de la Côte Aquitaine procède à des campagnes de mesures annuelles et fait l’acquisition d’un levé LIDAR exhaustif du relief du littoral aquitain, en période automnale, depuis 2014 grâce à un partenariat avec l’IGN.

Qu’est-ce que le LiDAR ?

Le LIDAR (LIght Detection and Ranging) est une technique de télédétection, qui permet de récupérer rapidement et précisément des mesures en trois dimensions, de la surface de la Terre, à partir de l’étude du retour (ou des retours) d’un faisceau lumineux émis par un système laser (Illustration 1).

Le système LIDAR aéroporté est le plus souvent embarqué dans un avion ou un hélicoptère et se compose (Illustration 1) :

  • d’un scanner laser,
  • d’un système de positionnement par satellite (GPS),
  • et d’une centrale inertielle (INS) mesurant le roulis, le tangage, le lacet du système.

Le temps nécessaire entre l’impulsion du faisceau laser et son retour au système LIDAR permet de calculer une distance. Couplée aux données GPS-INS, celle-ci permet de produire des nuages de points cotés.

 

Illustration 1 – Principe d’une acquisition LIDAR (source : Fernander-Diaz. Et al., 2014)

 

L’un des principaux intérêts de ce type d’acquisition, par rapport à une acquisition photogrammétrique classique, est que le faisceau lumineux permet de traverser au moins partiellement le feuillage lorsque la végétation n’est pas trop dense et de récupérer alors des informations au sol.

Quels millésimes ?

Au cours des huit dernières années (2011-2018), l’Observatoire de la Côte Aquitaine a acquis cinq jeux de données LIDAR (2011 RGE-ALTI® recalculé dans les mêmes conditions que les versions suivantes : 2014, 2016, 2017 et 2018) permettant d’observer et de mesurer des différences ou encore de calculer des bilans sédimentaires lors des expertises locales.

Chaque millésime (hormis 2011) dispose d’une OrthoExpress levé simultanément, Voici un tableau listant les produits disponibles :

Quelle emprise ?

L’emprise des levés LiDAR OCA correspond à la bande littoral d’ex Aquitaine, de la pointe du Verdon, à la frontière espagnole, de la plage jusqu’à 400m à l’intérieur des terres.

 

Illustration 2 – Couverture du MNT 1 m par la campagne LIDAR 2017 (MNT 2017 Observatoire de la Côte Aquitaine – IGN, Scan 1 000 ® IGN)

Quelles qualités ?

Les différents millésimes LIDAR ont été qualifiés par l’OCA, l’analyse de la qualité des produits des acquisitions topographiques LIDAR, notamment les MNT et les nuages de points 3D, et photographiques OrthoExpress donnent une idée de la précision des données suivant les milieux sondés et donc une idée des précautions à prendre lors de l’emploi de ces jeux de données pour des études sur le suivi du littoral.

Voici un tableau récapitulatif de la qualité des différents millésimes :

LiDAR 2011 LiDAR 2014 LiDAR 2016 LiDAR 2017 LiDAR 2018
Erreur quadratique moyenne (en cm) 0,198 0,171 0,13 0,119 0,096

 

L’ensemble de la méthodologie de qualification des millésimes LiDAR est disponible dans le rapport BRGM/RP-67188-FR sur infoterre.

Quels usages ?

Ces données peuvent utiles à tout acteurs (collectivités, bureau d’études, universitaires, …) travaillant sur des problématiques liés au littoral nécessitant une donnée topographique fiable.

Comment accéder aux données ?

Ces données sont disponibles aux partenaires PIGMA.

Ces données sont disponibles en téléchargement sur le FTP de PIGMA :

https://www.pigma.org/files/ws-oca/