GT Réseaux d’Adduction d’Eau Potable et d’Assainissement

La COVADIS a publié le Géo standard « réseaux d’adduction d’eau potable et d’assainissement (RAEPA) » issu du GT PIGMA

 

Le groupe de travail PIGMA « cartographie des infrastructures réseaux » a sollicité  le concours de la COVADIS pour la standardisation de son modèle sur les réseaux d’eau et d’assainissement. La COVADIS, COmmission de VAlidation des Données pour l’Information Spatialisée,  est en charge de standardiser les données géographiques des ministères de l’agriculture et de l’environnement.

Le géostandard Réseaux d’AEP & d’assainissement rassemble, à l’attention des communes (ou de leurs groupements), les informations géolocalisées nécessaires et suffisantes à l’inventaire a minima des réseaux supports des services publics de distribution d’eau potable et d’assainissement collectif, qu’ils soient en fonctionnement ou en projet.

Son périmètre englobe donc l’ensemble des notions relatives aux infrastructures de réseau nécessaires à la délivrance de ces services à l’usager, ainsi qu’à la maintenance et à l’extension de ces infrastructures. Il décrit à cet effet les objets géographiques (ou géo-localisables) suivants :

·         les tronçons de canalisations où l’eau potable distribuée ou les eaux usées ou pluviales collectées circulent ;

·         les ouvrages et appareillages installés aux jonctions entre ces tronçons, dits nœuds du réseau ;

·         les tronçons, appareillages et ouvrages d’un réseau qui, suite à défaillances constatées durant l’exploitation du dit réseau, ont dû être réparés ou remplacés.

Il a été élaboré (et sa mise en œuvre expérimentée) en ex-Aquitaine, à l’initiative de la Région et du GIP « Aménagement du Territoire et Gestion des RIsques », par un groupe de travail ad hoc réuni autour de la plateforme Nouvelle-Aquitaine régionale (PIGMA), puis, suite à plusieurs appels à commentaires, amendé et complété par :

·         la restriction du périmètre de la standardisation ;

·         la mise en évidence de sa relation avec le standard PCRS du CNIG [5] ;

·         la mise en cohérence des diverses nomenclatures avec les pratiques et les guides ONEMA/ASTEE de gestion patrimoniale des réseaux [7] [8] [9].

Pour en savoir plus